Choisir.com - Comparez, économisez.

Estimation de production nucléaire pour 2022 : EDF revoit ses chiffres à la baisse

Le 3 novembre 2022, le géant de l’énergie a annoncé réajuster ses prévisions. Celles-ci vont dans le sens d’une baisse de la production nucléaire estimée pour l’année 2022. Cette annonce doit-elle faire redouter des répercussions sur les résultats financiers d’EDF comme sur les tarifs auxquels sont soumis les consommateurs ? Choisir.com vous en dit plus.

Estimation production nucléaire 2022

Une production nucléaire revue à la baisse pour 2022

Voilà ce qu’a donc annoncé EDF le 3 novembre 2022. En effet, pour 2022, le groupe prévoit une production nucléaire entre 275 et 285 TWh (térawattheures), contre une précédente estimation qui s’élevait à 280-300 TWh.

Il faut dire que le niveau de production du géant énergéticien est historiquement bas :

  • lors des 9 premiers mois de l’année 2022, celle-ci s’est élevée à 209,2 TWh ;
  • sur la même période de 2021, elle s’était fixée à 268,2 TWh, soit 59 TWh de plus.

EDF est donc également touchée par cette crise énergétique qui frappe les entreprises comme l’ensemble des ménages et foyers français.

Service gratuit choisir.com

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

faire une simulation

Des causes diverses, d’après EDF

Cette révision à la baisse est liée à « l’allongement de la durée d’arrêt de 4 réacteurs nucléaires concernés par le programme de contrôles et de réparation du phénomène de corrosion sous contrainte » a indiqué la firme.

Effectivement, 4 réacteurs du parc nucléaire national font face à un arrêt prolongé forcé à cause de problèmes de corrosion soupçonnés ou avérés. Il s’agit :

  • des réacteurs 1, 3 et 4 de Cattenom, en Lorraine. La réouverture de certains d’entre eux, prévue initialement en novembre, a d’ailleurs été repoussée dernièrement ;
  • du réacteur 1 de la centrale de Penly, dans la Manche.

Plus largement, cette baisse de la production s’explique toutefois aussi par le fait que près de la moitié des réacteurs sont actuellement indisponibles. 29 d’entre eux (sur les 56 du parc) sont momentanément arrêtés pour maintenance. EDF a d’ailleurs récemment fait appel à l’un de ses partenaires américains pour que les réparations soient les plus rapides possibles.

Enfin, le mouvement social de l’automne 2022 dans les centrales a également eu une incidence sur la production, d’après le géant de l’énergie.

Des conséquences à prévoir pour EDF… et les consommateurs ?

Cette estimation revue à la baisse aura-t-elle un impact sur les résultats financiers d’EDF ? Il y a une semaine, le groupe avait indiqué que la diminution de la production (déjà effective) allait aggraver son bilan financier, à hauteur de 32 milliards d’euros sur son excédent brut d’exploitation. En revanche, il n’a pas indiqué, lors de son annonce du 3 novembre, si cela impacterait encore davantage ce bilan.

On peut néanmoins penser que cette décision aura sans doute une répercussion significative sur les comptes du groupe. De quoi faire craindre un effet de domino qui atteindrait également le porte-monnaie des Français ? En effet, en cas de manque à gagner, l’augmentation des tarifs pratiqués par EDF pourrait être l’une des pistes envisagées pour « amortir » cette baisse de production. Les ménages et les foyers feraient alors encore une fois les frais de la crise énergétique qui les prend déjà à la gorge depuis plusieurs mois.

Une nouvelle qui, en tout cas, a de quoi faire réfléchir quant à son fournisseur d’énergie. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à vous rendre sur le comparateur Énergie de Choisir.com. Tout y est fait dans un seul but : vous aider à maîtriser vos dépenses dès aujourd’hui.

comparateur

Êtes-vous sûr de ne pas payer votre énergie trop cher ?

En 30 secondes simulez votre consommation pour trouver les meilleures offres et comparer avec votre fournisseur actuel.

faire une simulation